Google+ Traces de Vies

samedi 21 octobre 2017

Remise du Prix Coup de Cœur 2017

Retour sur la remise du Prix Coup de Cœur 2017, au Forum National de l’Economie Sociale et Solidaire et de l’Innovation Sociale.

 

jeudi 19 octobre 2017

Prix Coup de Coeur ESS 2017


Vidéo produite par YMCM Prod. et diffusée, lors de la remise du Prix, au Forum National de l’Economie Sociale et Solidaire et de l’Innovation Sociale.


lundi 16 octobre 2017

Prix "Coup de cœur"

Aujourd'hui à Besançon, tournage d'un petit film pour la remise du prix de l'ESS jeudi à Niort. Maeva 17 ans et Ilyess 5 ans ont participé au tournage avec notre Président Emmanuel Plouvier et notre biographe Christelle.




 









vendredi 13 octobre 2017

Traces de Vies remporte le Prix coup de cœur national de l'Economie Sociale et Solidaire du réseau des CRESS

MERCI !

Grâce à vos votes, Traces de Vies remporte un prix national de l'économie sociale et solidaire du réseau des CRESS : le prix coup de coeur 2017.

Après le prix régional Bourgogne Franche-Comté, le prix national !


dimanche 1 octobre 2017

Quand j'avais 6 ans, j'ai tué un dragon

Après la projection du film et la discussion, en présence de Mika, de son papa Bruno Romy et de sa maman Anabelle Cocollos, poursuite des discussions avec les protagonistes en aparté.
Merci à Bruno Romy, Anabelle Cocollos et leur fille Mika !








jeudi 21 septembre 2017

Ma vie avec ma maladie

Petite séance de dédicace pour Kathy, 15 ans, qui a pu à travers son livre, parler de sa maladie: la mucoviscidose.

Traces de Vies a pu réaliser cet accompagnement grâce au soutien de l'association "Un enfant, un rêve – Matthieu et Rosemary Carrère".



lundi 11 septembre 2017

“Quand j’avais 6 ans, j'ai tué un dragon”

Récit burlesque d'une maladie.
 
Télèrama : "...Quand j’avais 6 ans, j’ai tué un dragon raconte sans les minimiser les effets secondaires de la chimiothérapie, les mutations du corps, les ponctions lombaires… En faisant rejouer à la fillette, encore sous traitement, les étapes périlleuses du parcours de soins, le cinéaste entremêle réel, fiction et fantaisie, avec une totale liberté. Très éloignée du propos de Valérie Donzelli dans son long métrage La Guerre est déclarée, sa perception de la leucémie malmène les tabous et les préjugés liés aux cancers des enfants. Entrecroisant les réflexions de Mika, la réaction des parents et les explications du personnel hospitalier, son film audacieux n’hésite pas à bousculer nos certitudes. Le réalisateur caennais – qui a lui-même perdu son père d’une leucémie – analyse et éclaire sur sa démarche."
 
30 septembre à 18h00,
Ciné-débat en présence du réalisateur Bruno Romy et de sa fille,
Cinéma Victor Hugo à Besançon.